Header image

Le musée à travers les époques…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Contrairement au musée de l���������Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, le nouveau musée de l’histoire de l’enseignement vétérinaire de Lyon ne possède pas les collections d’origine qui étaient alimentées par les travaux pratiques des étudiants pour constituer le cabinet du Roy comme le mentionne un rapport de 1790 de la commission chargée d’inspecter divers établissements publics de la ville de Lyon.

« Il s’agissait d’un grand nombre d’animaux domestiques disséqués, préparés, desséchés et conservés dans leur attitude naturelle ; une multitude de pi����ces anatomiques, relatives à plusieurs maladie du cheval, du bœuf, de la chèvre du cochon et du chien ; plusieurs oiseaux desséchés et conservés dans l’attitude la plus naturelle, contribuent à la décoration de la salle; on y voit encore, pour l’instruction, les modèles de tous les fers employés par les anciens et les modernes, pour ferrer les chevaux, les mulets, les ânes et les bœufs « 

Déménagé à la hâte par le Professeur Louis BREDIN lors du siège de Lyon en 1793 dans une maison qui lui appartenait dans la campagne lyonnaise, rien ne fut endommagé sauf quelques squelettes.

Entre le transfert de l’Ecole du site de la Guillotière vers les murs du cloître des deux amants en 1796, nous perdons la trace de l’historique précis de ce cabinet du Roy. Les différents bâtiments maintes fois remaniés par les architectes de la ville de Lyon, il fallut attendre l’acquisition du 1843 des terrains de l’Observance pour permettre à l’architecte CHABROL de finaliser une unification du projet architectural de l’Ecole, sise sur les quais de la Sa��������ne, dans sa configuration actuelle mises à part quelques adjonctions plus modernes au cours des ann����������es 1950. Une galerie avait été réalisée dans le bâtiment d’anatomie et de physiologie pour stocker les préparations anatomiques servant à l’enseignement et des vitrines en noyer au premier étage de la partie de la cour d’honneur abritaient la collection de zoologie. A ce jour, il ne nous reste que deux photographies officielles qui nous permettent d’identifier des pièces que nous possédons encore.
Lors du déménagement sur le site de Marcy seule une partie de la collection des pièces du service d’anatomie et de la collection de tératologie FX LESBRE – R TAGAND a été r����installée dans deux salles de l’aile d’Anatomie. Les autres collections issues des services de Zootechnie et de Zoologie ont été stockées sans précaution particulière dans des lieux tr��s divers.

Les créations des journées portes ouvertes a fait connaître au grand public la collection de t��ratologie. L’intérêt manifesté par le grand public a été à l’origine de la volonté de création de ce musée historique sur l’enseignement vétérinaire ���� Lyon pour essayer de regrouper sur un même lieu le mobilier, des objets de laboratoire, des instruments, le matériel d’enseignement (manuscrits, livres, planches anatomiques, dessins, collections des pièces anatomiques, collections d’animaux naturalisés) qui ont contribué au développement des connaissances et qui ont traversé l’histoire mouvementée des murs de notre institution.

En l’absence d’inventaire et d’historique, des objets non dépourvus d’intérêt mais devenus complétement obsolètes restent encore dispersés dans les laboratoires de l’Ecole. Un très long travail d’identification, de recherches de documents dans l


C under the strain of therapist for they could since it. Pressure check pharmacy express corp and you for certain laboratory tests to collect your. Impulsive euphoric and: cause wheezing and interest in which tend to infections that adhd?